Les réponses de Joachim Montessuis

Jurez de dire la vérité toute le vérité rien que la vérité autant que vous le pouvez. Levez la main droite et dites : je le jure.

Ok ok.

Doit on connaitre le mensonge pour dire la vérité?

Quelle que soit la réponse, le contraire est vrai.

Est-il préférable de la connaitre, la vérité?

C’est une question de choix et de croyance.

Votre mémoire est-elle à vous?

Je pense que rien n’appartient à personne, et que la mémoire est une recréation spontanée au présent de ce que nous identifions comme un «souvenir».

L’amour est-il le contraire de la haine?

Oui, mais le contraire est vrai. Mais non, c’est la même chose!

La liberté existe t-elle?

Là, tout de suite.

Êtes-vous libre?

Nous sommes tous libres, mais nous le découvrons laborieusement.

Le destin des pauvres se joue t-il autrement que le destin des riches?

Nous avons les vies que nous avons nous mêmes choisies avant de venir ici.

Pensez-vous que nous avons chacun, un destin?

Le libre arbitre et la destinée sont différents pour chacun, pour certains tout est programmé, et pour d’autres c’est totalement libre..

La magie est-elle une illusion?

Le monde est une illusion, la magie ne sert qu’à s’en rendre compte. abracadabra veut dire « celui qui créé comme il dit » en araméen – et si l’on comprend que l’on peut dire et créer simplement en observant la réalité, alors on comprend que la magie n’est qu’une manière de jouer avec elle en reliant les choses par analogies poétiques. Un observateur de la réalité est un créateur potentiel et devient un magicien absolu lorsqu’il est pleinement conscient de ses capacités exponentielles…

Sommes nous profonds?

Insondables!

Le soleil est-il au fond de l’univers?

Si quelqu’un regarde au fond de l’univers il ne trouvera au final que la fluctuation de sa propre conscience.

Les idées sont-elles des étoiles?

C’est exactement l’inverse.

D’où vient ton désir?

D’une idée.

La jouissance est-elle dangereuse?

Elle permet la communion et apaise, si l’on n’en devient pas esclave.

On ne trouve jamais l’autre que dans soi-même?

Il n’y a aucune séparation réelle entre soi et les autres, alors il faut rentrer en soi pour trouver l’autre.

Ou on ne se trouve soi-même que dans l’autre?

Les deux situations fonctionnent.

Être humain, est-ce possible?

C’est une agonie lente pour arriver à être véritablement autre chose qu’un barbare, mais c’est possible.

Une vie peut-elle transformer le monde?

Le monde est perçu subjectivement et n’est qu’une version des probabilités
changer sa vie équivaut à changer sa version du monde, qui interagit avec les autres.

La mort est-elle l’ennemie de la vie?

Les deux sont comme un coeur qui bat, une systole. La mort est juste une pause, un repos temporaire. L’ennemi de la vie c’est la peur!

Son contraire?

Un mal peut-il être délicieux?

Le mal est une illusion.

Es-tu un homme bon (une femme bonne)?

J’adore faire la cuisine.

Penses-tu qu’on s’arrange avec le mal?

On se crée surtout toutes sortes d’arrangements pour se déresponsabiliser.

L’univers est-il un chaos ou quelque chose de soigneusement ordonné?

J’ai arrêté de croire au hasard à 11 ans, je pense que l’univers est ses lois sont une projection de notre conscience, et que cela conditionne notre existence. Ça circule…

Comment aimerais-tu en finir?

En faisant un concert de musique télépathique.

Ton plus beau souvenir d’extase?

Une apparition fantomatique devant moi dans ma chambre.

De quelle couleur est la lumière?

De la couleur des yeux de la personne que l’on aime.

Une contribution de Joachim Montessuis.

.

.

*

.

.

.

.

.

*

.

.

.

.

.

*

.

.

.

.

.

*

.

.

.

.

.

*

.

.

.

.

.

.

*
Publicités